Il serait temps que le gouvernement se soucie de notre environnement et propose des solutions financières pour que le citoyen responsable puisse lui aussi contribuer à lutter contre l’effet de serre et s’engage à préserver nos ressources naturelles et énergétiques.

C’est dans cet esprit que Dominique de Villepin a annoncé le 4 octobre 2006 la création d’un « livret développement durable » en élargissant le champ d’emploi des ressources du Codévi. Jusqu’à présent les dépôts sur ce livret (49 milliards d’euros à la fin juin) servaient au financement des petites et moyennes entreprises. Les particuliers pourront alors obtenir des prêts avantageux pour réaliser des travaux d’isolation ou acheter un chauffe-eau solaire. Ce dispositif remonte le plafond des dépôts, il passe de 4.600 à 6.000 euros. Ce différentiel devrait dégager 10 milliards d’euros de ressources. Petit rappel sur le Codévi, il est rémunéré à 2,75% mais vous ne payez pas d'impôts ni de prélèvements sociaux sur les intérêts. Les sommes placées sur votre Codévi restent totalement disponibles.

D’autres investissements s’offrent à nous alors que nous prenons conscience que 80% de la consommation énergétique mondiale reposent sur des énergies épuisables et génératrices de pollution (les réserves de pétrole sont d’environ 2275 milliards de barils pour une consommation croissante d’environ 90 millions de barils/jour). Vous pouvez en effet investir dans les énergies renouvelables. Ces énergies ont de nombreux avantages car elles limitent l’émission de gaz à effet de serre et contribuent à la diminution de la dépendance énergétique.

Le protocole de Kyoto (signé en 1997 et confirmé au sommet de Johannesburg) impose à chaque pays européen de réduire sa production de gaz à effet de serre d’au moins 8% par rapport au niveau d’émission de 1990. Une directive européenne porte alors la part des énergies renouvelables à 21 % d’ici à 2010. La loi de programme sur l’énergie en France se donne les moyens de ses ambitions en imposant à EDF le rachat de toute la production d’électricité éolienne (loi du 13/07/2005). Savez-vous que le marché européen représente 71% du marché mondial et apporte de l’énergie à 15 millions de foyers. Le gouvernement français se fixe un objectif de 10.000 Mégas Watts d’ici 2010.

Vous avez aujourd’hui la possibilité d’investir dans l’éolien. Avez-vous entendu parlé du « F.I.P. Energies Renouvelables » ? Le F.I.P., Fonds d’Investissement de Proximité a été instauré par la loi Dutreil du 1er Août 2003 pour l’initiative économique. Ce dispositif à pour objectif initial de permettre le financement des PME régionales. Le F.I.P.E.N. est le premier F.I.P. en faveur des énergies renouvelables.

Cet investissement est rentable avec un rendement possible supérieur à 10%. De plus il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt immédiate de 25% de l’investissement brut dans la limite de 12.000 euros pour un célibataire et 24.000 euros pour un couple avec une exonération des plus values après 5 ans (hors CSG/CRDS). Pour cela vous devez souscrire un minimum de 1.575 euros (3 parts à 500 € + frais de gestion). Les frais de versements sont de 5% et ceux de gestion de 3,9%.

Alors devenez écologiquement responsable en diversifiant votre patrimoine !